Bilan et amertume

J'ai parfois l'impression d'avoir fait fausse route. Passionnée et assoiffée de connaissances et de découvertes, j'ai passé beaucoup de temps à assister à des conventions, à participer à des stages, à écouter d'autres professionnels et à dévorer des ouvrages de référence. J'ai fait des milliers de kilomètres et dépensé beaucoup d'argent pour prendre des cours ou obtenir des diplômes universitaires. Et je me demande ce soir si je n'aurais pas mieux fait de rester sur mes acquis et de me simplifier la vie... voire de rester loin du monde équestre...
J'ai rêvé devant des vidéos montrant des complicités incroyables entre l'homme et le cheval. Et j'ai ensuite vu les mêmes cavaliers asséner des coups de stick injustifiés ou exiger de longues minutes de piaffer rageur à la sortie d'une piste de spectacle...
J'ai entendu des personnalités reconnues se vanter de leurs connaissances scientifiques et insister sur l'importance de l'éthologie. Et j'ai sursauté en les entendant se tromper dans les termes ou évoquer des études largement dépassées...
J'ai parlé à des professionnels au discours passionnant et à la technique quasi-irréprochable. Et j'ai cauchemardé en assistant à l'hébergement et à l'alimentation de leurs montures...
J'ai eu l'espoir de rencontrer des amoureux du cheval en m'inscrivant à des événements alternatifs. Et j'ai entendu le public rire ou applaudir face à des équidés dont les postures indiquaient un mal-être évident...
J'ai passé des heures à regarder des cavaliers dont l'amour et le sens du cheval sautaient aux yeux. Et je les ai vu oublier leur partenaire pour le plaisir d'un bon mot, visiblement aveugles à l'impact de leurs gestes pourtant subitement désordonnés...
J'ai vu des personnalités recueillir des milliers de "like" virtuels en prônant une équitation respectueuse et sans mors. Et j'ai assisté à leurs échauffements en rollkür...
Je ne donnerai aucun nom, ne divulguerai aucune des photos et vidéos que je garde précieusement... Je pense que chacun a le droit de se faire sa propre opinion et je ne veux nuire à personne. Mais j'ai beaucoup pleuré aujourd'hui. Des larmes de rage, de frustration aussi. Je m'en veux de voir tout ce que je voudrais ignorer. Et je leur en veux de vendre du rêve et de se mettre en valeur en nuisant aux êtres vivants qui leur permettent de gagner leur vie... Alors j'essaie de me rassurer en me répétant qu'ils ne se rendent pas compte ou que je n'ai peut-être rien compris...
Je devrais peut-être un jour renoncer à mon rêve équestre. Piètre cavalière, je sais avoir besoin d'être guidée dans mon évolution tout en ne sachant plus trop ce que je cherche. Mais jamais je ne renoncerai à mes idéaux, dussé-je continuer à en souffrir...


[Texte et photo publiés pour la première fois le 24.05.2015 sur facebook.com/mariesutterethologie ]

Commentaires

Articles les plus consultés